créé avec par des stagiaires
neypi-bali-plage
Découvrir Bali

Neypi, entre fascination et ennui : une expérience inoubliable

Le Neypi, entre fascination et ennui : une expérience inoubliable

Loin des mondanités du nouvel an occidental, le neypi ou la célébration de la nouvelle année dans le calendrier balinais rime avec médiation et silence, et ce pendant 24heures.

Le Neypi a lieu tous ans à Bali aux alentours de mars, le 28/03 cette année.

Pendant 24heures, il est absolument interdit de quitter son lieu de vie et d’allumer les lumières. Attention, la loi indonésienne ne rigole pas quand il s’agit de religion.  Quiconque s’aventurant dans les rues ce jour-là est directement emmené au commissariat. Puis, il se voit blacklister de la liste d’immigration d’Indonésie. Aller simple pour la France donc !

Tout est fermé y compris l’aéroport et le calme ultime règne sur toute l’île. Quelle fût mon envie de passer le pas de la porte pour y découvrir les rues habituellement grouillant de circulation complètement désertes. Bien sûr, j’ai réfréné mon inlassable envie par respect de la culture locale.

Ce « jour de silence » est une spécificité Balinaise. De nombreux étrangers décident de quitter l’île quelques jours avant pour rejoindre les îles avoisinantes. Il peuvent ainsi continuer à vivre normalement et s’éviter le désagrément de 24h d’isolement.

Personnellement je n’aurais manqué cette cérémonie pour rien au monde et vais essayer de vous faire partager mon vécu.

Melasti :

La cérémonie de purification appelée Melasti a lieu trois jours avant le Neypi.

Elle se fait à la plage. Elle permet de nettoyer de la terre tous les péchés et le mauvais karma en les jetant à la mer. Selon la tradition hindouiste, l’eau provenant de source naturel (lac, mer, océan…) est source de la vie : Tirta Amrita.

Lors de ce rituel, les croyants effectuent des prières et nettoient tous les objets sacrés des temples hindouistes.

Cette cérémonie émerveille à coup sûr les nombreux touristes de passage sur l’île.

La veille du Neypi : défilé des Ogoh Ogoh

Puis vient la veille du Neypi : une procession où les Indonésiens en habits traditionnels défilent avec des énormes Ogoh Ogoh. Ce sont des grands monstres construits par les locaux pendant tous  le mois de mars).

La musique bat son plein, et l’odeur des offrandes encense les rues. Quelques locaux rentrent en transe puis sont allongés par terre afin de les calmer. Une expérience déroutante.

neypi1

 

neypi-bali-ogoh
La procession se termine à la plage où les ogoh ogoh qui représentent le mal sont brulés.

Ensuite,  à partir de 6h du matin jusqu’au lendemain, silence et lumières éteintes sont de mises. Le but est que les esprits traversant le ciel ne détectent pas l’île de Bali et passent leur chemin.

neypi5

Pendant le Neypi, les croyants en profitent pour méditer et jeûner.

Puis, à la tombée de la nuit arrive un moment magique. Après presque 24heures sans aucune pollution et toutes les lumières éteintes, le ciel est gorgé d’étoiles.

Le lendemain, la vie reprend son court. Les restaurants et bars rouvrent petit à petit et une nouvelle année commence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *